Noah denkt™  -
    Projêt pour l’évaluation philosophique de l’économie
You need Java to see this applet.
__________________________________________________________________________________________
Mais qu’est-ce qu’il vaut une philosophie qui doit être protégée par l’état ?
Dialogue avec le Alter Ego sur la relation franco-allemande , écrit le 12 de mai, publié le 13 de mai, 2013
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

    C’est l’imagination, plus que l’esprit, qui caractérise les Allemands. J.-P. Richter, l’un de leurs écrivains les
    plus distingués, a dit que l’empire de la mer était aux Anglais, celui de la terre aux Français, et celui de l’air
    aux Allemands : en effet, on aurait besoin, en Allemagne, de donner un centre et des bornes à cette
    éminente faculté de penser qui s’élève et se perd dans le vague, pénètre et disparaît dans la profondeur, s’
    anéantit à force d’impartialité, se confond à force d’analyse, enfin manque de certains défauts qui puissent
    servir de circonscription à ses qualités.
    Mme de Staël, De l’Allemagne*    

    Quand l'Europe centrale sera constituée, et elle le sera un jour, l'intérêt de tous sera évident; la France,
    adossée à l'Allemagne, fera front à l'Angleterre, qui est, comme nous l'avons déjà dit, l'esprit de commerce, et
    la rejettera dans l'Océan; l'Allemagne, adossée à la France, fera front à la Russie, qui, nous l'avons dit de
    même, est l'esprit de conquête, et la rejettera dans l'Asie.
    Victor Hugo, Le Rhin**  

Question de l’Alter Ego de Noah denkt™ (AE) : Pour valoriser bien la factibilité de l’Euro à long-terme, Noah
denkt™ travaille beaucoup sur la psychologie de la relation franco-allemande. Car, c’est ici où se décidera
finalement la résilience de la monnaie commune. Dans ce contexte de la psychologie franco-allemande c’est
assez intéressant de réviser un peu les propos du grand Victor Hugo. Victor Hugo avait effectué dans les années
50 du 19ième siècle des visites en Allemagne. Et de ces visites il a publié en 1858 des lettres à un ami sous le
titre « Le Rhin ». Est-ce que Noah denkt™ s’est familiarisé avec ces lettres-là ?
Réponse de Noah denkt™ (Nd). Qui, nous les avons étudiés un peu pendant les derniers jours.

AE : Alors, comment réagissez-vous aux déclarations suivantes de Victor Hugo écrites notamment sous l’
impression du fin des guerres Napoleènnes ?
« Que reste-t-il donc de tout ce vieux monde? Qui est-ce qui est
encore debout en Europe? Deux nations seulement: la France et l'Allemagne. Eh bien, cela pourrait suffire. La
France et l'Allemagne sont essentiellement l'Europe. L'Allemagne est le cœur; la France est la tête. L'Allemagne
et la France sont essentiellement la civilisation. L'Allemagne sent; la France pense. Le sentiment et la pensée,
c'est tout l'homme civilisé. Il y a entre les deux peuples connexion intime, consanguinéité incontestable. Ils sortent
des mêmes sources; ils ont lutté ensemble contre les Romains; ils sont frères dans le passé, frères dans le
présent, frères dans l'avenir. Leur mode de formation a été le même. Ils ne sont pas des insulaires, ils ne sont
pas des conquérants; ils sont les vrais fils du sol européen. »
***
Nd : Obviamment nous sommes ravis du sentiment de proximité franco-allemand lequel s’exprime dans ces mots-
là. De toute façon nous partageons la théorie de Victor Hugo selon laquelle il y a une connexion intime entre nos
deux peuples qui vaut une collaboration étroite et prioritaire. Mais nous ne sommes pas du tout d’accord avec le
grand poète français quand il fait entendre qu’il y aurait une contradiction profonde entre les valeurs du royaume
de la culture et des pensées d’un côté et « l'esprit de marchandise »et « d'aventure » de l’autre côté.****

AE : Hélas, quelle surprise ! On revient alors à l’ancienne incapacité allemande de se décider entre le charme
français et l’indépendance anglo-saxon, n’est-ce pas ?
Nd : Peut-être ! Mais à notre avis, il est indispensable que la culture, la philosophie et l’élégance sachent se
défendre seulement avec sa force spirituelle. Car, qu’est-ce qu’il vaut une supériorité civilisatrice qui nécessite la
protection paternaliste de l’état ?

AE : Ah ben, une fois de plus, votre esprit allemand ne cesse pas de rêver ! Mais, dans ce monde-là il faut être
raisonnable et pratique. Et la raison, c’est-à-dire l’expérience, nous oblige quand même d’employer une «
souplesse hardie » ***** , ou plutôt un réalisme sage pour atteindre nos buts. Alors, l’idéalisme exagerée est
assez maladroite pour défendre les droits légitimes des mœurs fines.
Nd : Noah denkt™ ne croit pas qu’une « souplesse hardie » puisse créer la base d’une résolution solide des
problèmes auxquels nous nous confrontons à ce moment-là. La seule chose qui nous permettra de surpasser la
crise de l’Euro et de nous libérer du joug des marchés financiers c’est
la récupération de la compétitivité. Et pour
cela on doit travailler durement.

AE : On ne se libérera jamais du joug des marchés financiers si l’on n’a pas le courage de limiter la reine de la
spéculation boursiaire. Car, ce ne sera qu’autre crise financière qui nous attendra une fois que la crise de l’Euro
soit réglée.
Nd : Alors, Noah denkt™ est prêt à reconnaitre que le libre-échange va exercer une pression constante sur nos
vies. Et on accepte même que la libération de cette pression exige un niveau de souffrance qui justifie la
qualification de « barbarie ». Mais peut-on vraiment prétendre que l’amour pour la philosophie, la culture et l’
élégance exige moins de discipline, moins de sacrifices et moins d’exploitation de soi-même, que c’est le cas dans
la défense de son autonomie commerciale ?
Enfin, à notre avis c’est sans doute meilleur de risquer sa vie en
défendant sa philosophie que de vivre en angoisse permanente pour la perte possible de la protection patronale
dont on peut bénéficier jus-qu’au moment.

AE : Et ben, la lutte pour la philosophie est plutôt dans le sphère idéelle pendant que la vente des marchandise n’
a aucune importance idéelle !
Nd : Mais le succès de la vente d’une philosophie idéelle dans le monde des marchandises c’est cela ce que
vraiment vaut la peine. ..

AE : Rêvez encore, les Allemands!
Nd : De la patience, s’il vous plaît ! Car, il y a aussi des Français qui semblent partager notre point de vue. ******


------------------------------------------------------------------------------------------------
Note au bas de la page* : Madame de Stael : De l’Allemagne, pages 57, réédité par Garnier Flammarion, Paris 1968)

Note au bas de la page ** : Victor Hugo, Le Rhin, Conclusions, Chapitre IX p.138,
http://www.gutenberg.org/files/40239/40239-
h/40239-h.htm)

Note au bas de la page *** : Victor Hugo, Le Rhin (1858), Conclusions
Chapitre IX , p. 134 – 135

Note au bas de la page **** : « Quand on approfondit le rôle que joue l'Angleterre dans les affaires universelles et en particulier sa
guerre, tantôt sourde, tantôt flagrante, mais perpétuelle, avec la France, il est impossible de ne pas songer à ce vieil esprit punique
qui a si longtemps lutté contre l'antique civilisation latine. L'esprit punique, c'est l'esprit de marchandise, l'esprit d'aventure, l'esprit
de navigation, l'esprit de lucre, l'esprit d'égoïsme, et puis c'est autre chose encore, c'est l'esprit punique. » Victor Hugo, Le Rhin,
Chapitre IV p.182

Note au bas de la page ***** : « ....une souplesse hardie qui fait plier toutes les vérités pour tous les intérêts, et sacrifie tous les
engagements à tous les calculs ». Voir Madame de Stael : De l’Allemagne, réédité par Garnier Flammarion, Paris 1968, p. 157

Note au bas de la page ****** : Voir l’entretiens avec Philippe Bourguignon (ex Club Med, ex Accor, Revolution Places and Miraval)
dans «
Le Grand Journal de New York »  avec Aurélie Boris, samedi le 11 mai, sur BFM Business
Note :  On sait qu'on n'a pas peu maltraité la langue de Racine y de Balzac ici. Et c'est pourquoi, Noah denkt™ et son créateur
demandent pardon à toute la communauté francophone. Si on s'est jeté quand même dans cette aventure ce n'est que pour avoir
une chance de pouvoir pratiquer votre langue merveilleuse.
© Landei Selbstverlag, propriété de Wilhelm ("Wil") Leonards, Gerolstein, Allemagne, 2007

Avertissement: Noah denkt™ est un projet du Wilhelm ("Wil") Leonards et sa maison d''éditions Landei Selbstverlag (WL & sa LSV).
Par conséquence, tous les droits de ces textes publiées sous la marque de Noah denkt
appartiennent à WL & sa LSV.

Les commentaires et les analyses qui ont été offertes dans ce site ne sert qu' un but éducatif et informatif. Ainsi aucune opinion qui
a été exprimée ici ne peut être construit comme une recommandation pour acheter ou vendre un titre financier. Et WL & sa LSV tant
que son projet de Noah denkt™  rappellent au lecteur que ce n'est que le lecteur, lui-même, qui détient la responsabilité d'évaluer
si un effet  financier ou une stratégie d'investissement répond à ces nécessités personnelles. Pour rendre claire ce que cela signifie
en détail nous prions le lecteur de prendre connaissance de
notre déclaration juridique amplifiée. (en anglais).
__________________________________________________________________________________________